Non classéAvoir recours aux techniques de développement personnel pour faire face à l'impact psychologique du Covid-19 - Juste un détail pour...

17 avril 2020

C’est le moment, pour ceux qui le peuvent, ceux qui sont confinés, de se réinventer. Se recentrer sur soi pour mieux être disponible et présent pour les autres. Essayer d’aller mieux pour transmettre notre mieux-être aux personnes qui nous sont chères.

 

Dans cette période de crise sanitaire sans précédent, nous connaissons tous de près ou de loin une personne qui a été infectée par ce satané virus. Peut-être, hélas, une personne qui a perdu un être cher des suites de cette épidémie. Aussi une personne qui vit seule dans un logement minuscule, une personne qui travaille pour notre santé ou notre bien-être : médecins, infirmières, employés d’hôpitaux, éboueurs, employés de supermarchés ou magasins d’alimentation, pharmaciens, livreurs, etc. Et nous sommes nombreux à imaginer le déconfinement et à souhaiter que cet épisode tragique et mondial apporte, malgré tout, des bienfaits.

C’est le moment aussi, pour ceux qui le peuvent, ceux qui sont confinés, de se réinventer. De se recentrer sur soi pour mieux être disponible et présent pour les autres. D’essayer d’aller mieux pour transmettre notre mieux-être aux personnes qui nous sont chères.

Pour commencer à se faire du bien, la méthode Coué ça marche aussi…

Alors nous, qui sommes confinés chez nous, de quoi aurions-nous besoin là tout de suite pour aller mieux ? Allez, imaginons que ce soit possible… Installé dans un lieu calme et tranquille, juste fermons les yeux et laissons nous porter par cette douce rêverie de nous allant mieux… allant « bien ». Juste se laisser porter…

Bien sûr quand on a pas le moral, quand on stresse parce que l’économie s’effondre, que notre secteur d’activité ralentit, qu’on est au chômage technique ou qu’on a peur d’être infecté…pas facile de s’imaginer aller bien. Ben si justement…essayons.

Et c’est peut-être alors le moment de découvrir toutes ces techniques de développement personnel qui permettent de se recentrer un peu sur soi pour mieux se ressourcer. Mieux affronter les aléas de la vie et pouvoir, de ce fait, être davantage présent pour les autres.

L’hypnose Ericksonienne, par exemple, va permettre de pouvoir ancrer des lieux ressources (c’est important le lieu ressource, c’est le lieu dans lequel nous nous sentons bien, le lieu qui nous procure du réconfort, le lieu qui apaise nos tensions, nos craintes et nos peurs…). Aussi de pouvoir renforcer des émotions positives, mieux gérer notre stress, mobiliser toutes nos ressources et toutes nos compétences pour les mettre  au service d’un comportement, d’une émotion personnelle qui ne nous conviennent plus….

Le coaching et ses applications va, quant à lui, nous permettre faire l’inventaire de tout ce qui est vraiment important pour nous, mais aussi de tout ce qui nous a donné de la joie dans votre journée, même un tout petit plaisir. Il s’agit là de petites choses simples qui, si on ne prend pas la peine de s’y attarder, peuvent passer inaperçues dans l’avalanche des mauvaises nouvelles dont nous sommes actuellement abreuvés chaque jour.  Et je vous assure en réfléchissant bien le soir dans notre lit on en trouve : la gentillesse de la boulangère, le gel hydroalcoolique qu’on a enfin trouvé, notre magazine préféré qui est enfin arrivé dans notre boîte aux lettres ….Le coaching va permettre  aussi de vraiment comprendre pourquoi on stresse. De comprendre ce qu’on voudrait par rapport à cela et que ce nous pourrions mettre en place qui ne dépende que de nous. Cela peut, par exemple, commencer par le stress occasionné pour certains par la gestion des courses de première nécessité ou tout autre situation stressante que nous vivons actuellement et que nous aimerions expérimenter autrement.

Le relooking et ses différentes techniques offre, pour sa part, la possibilité de pouvoir mettre de la couleur dans sa vie. La principale technique du relooking, la colorimètrie permet de mieux comprendre pourquoi telle couleur nous va mieux que telle autre. Mais aussi qu’est ce qui se passe quand une couleur « nous va » et qu’est ce qui se passe quand une couleur ne nous va pas. L’objectif est aussi de nous permettre de sortir  de ces harmonies souvent noires parce que confortables car le noir ça va avec tout et que le noir mincit. Certes toutes ces affirmations sont vraies mais n’oublions pas la chanson que certains d’entre nous sont trop jeunes pour connaître : « Noir c’est noir. » .

Du coup face à notre miroir on fait un « test des couleurs made in home ». On  approche  de son visage un tissu bleu marine et un tissu orange, un tissu argenté et un tissu doré, un tissu vert sapin et un tissu jaune moutarde et on observe ce qui se passe. On observe quelles sont les nuances qui nous donnent naturellement bonne mine : moins de cernes, une teint plus frais, un visage plus ovale, un contour plus défini. Et les nuances qui à l’inverse nous ternissent le teint. Bleu marine, argenté et vert sapin sont des nuances froides et on est alors plutôt valorisé par des tonalités à dominante de bleu. Orange, doré, jaune moutarde sont des tonalités chaudes et on est donc plutôt valorisé par des nuances à base de rouge et de jaune…Ces tonalités froides ou chaudes sont à privilégier près de notre visage.

Pour ce mois d’avril c’est donc décidé on se met aux techniques de développement personnel juste parce qu’on en a assez de ruminer !!